lundi 18 mars 2019

Séance 6 > 28 février > projet individuel et rencontre du Conseil citoyen


Par Moustefa ; photos Catherine

en visite dans le quartier, le long de l'avenue de Lardenne

On a commencé la séance par une présentation des planches du projet individuel le matin : nous devions chacun choisir de 1 à 3 sites, les analyser en détail puis poser des premières intentions qui correspondent à chaque site.



Chloé :

Elle a choisi le château d’eau et la place Jean Bouin comme lieux de projet.

- Pour le château d’eau, elle a pu identifier plusieurs éléments lors de l’analyse du site, comme le passage de train, le manque de communication entre la résidence Beauregard et Cépière-haut. Elle voudrait créer un lieu qui fait le lien entre ces deux quartiers, que ce soit des liens physiques ou des liens visuels, en utilisant le château d’eau qui est une structure déjà présente en place.

- Pour le deuxième lieu, la place de Jean Bouin, elle voudrait faire un projet qui sera un lieu de rassemblement pour les habitants alentours, qui favorisera aussi une ouverture visuelle avec de la hauteur pour créer des liens avec ce qu’il y a autour.



Océane :

Les sites choisis sont le château d’eau et l’arrêt du bus.

- Elle a pu noté une mixité sociale importante en visitant le quartier, et aussi la présence des chiens, que ce soit pour la surveillance dans les jardins des maisons ou pour la compagnie avec les passants dans la rue. Donc elle a voulu prendre la présence des chiens comme prétexte du projet pour créer des espaces de rencontres entre les habitants, et où les chiens prendront une place importante.

- Pour le deuxième lieu qui est le château d’eau, l’idée d’un espace de rencontre qui met les chiens en premier plan sera toujours présente, avec le château d’eau qui sera exploité pour favoriser une meilleure vue en hauteur, qui cadre vers les rails et la pente qui vient appuyer ce point de vue.



Moustefa :

 J’ai choisi le site de l’arrêt de bus et la place Jean Bouin.

- Pour l’arrêt de bus, la première intention était de relier Cépière-haut et Cépière-bas, et recoudre ce tissu urbain déchiré par la voie du Toec. Ce site a du potentiel dans le sens où les différents transports en communs y passent, on a les arrêts de bus, la gare du Toec qui n’est pas loin aussi, c’est entre Cépière-haut et Cépière-bas, il y a un grand espace vert, un espace goudronné (un chemin barré) qui peut être un endroit potentiel pour faire un projet.

Les intentions de projet sont de relier Cépière-haut et Cépiere-bas, de créer un endroit de rencontre qui contient des programmes différents : des petits commerces, une cafétéria, un espace de sport, qui ont pour but de rassembler les habitants du quartiers et aussi les différentes générations.

- Pour le deuxième site, les intensions sont de créer un espace central qui regroupe les habitants du quartier, la structure prendra de la hauteur pour favoriser une ouverture visuelle et la structure sera en poteaux de bois pour s’intégrer dans l’environnement arboré autour.



Aline :

Elle avait choisi 3 sites : l’entrée de ville,  « le centre-ville » et le château d’eau.

- Entrée de ville : c’est l’entrée du quartier en venant du centre de Toulouse ou même de l’extérieur de Toulouse, par tram. Malgré le fait que ce soit grillagé, on peut voir une végétation très présente, plusieurs modes de transports qui passent à côté (voitures, train, tram et avion). Le projet consisterait à créer une entrée symbolique du quartier qui va le connecter plus à la ville de Toulouse , pour faire reconnaître la Cépière à l’échelle de la ville.

Il s’agit d’un musée sur l’histoire du quartier, vu qu’on a le Zénith, l’avenue de Lardenne et l’hippodrome qui sont juste à coté ; donc un musée dans cet endroit permettra aux gens de l’extérieur de bien découvrir et connaître ce quartier.

- Pour le deuxième lieu qui est le « centre-ville » (= le centre du quartier), le projet envisage de créer des connexions physiques qui franchissent la voie du Toec et connectent Cépière-haut à Cépière-bas, créer aussi des ouvertures visuelles en profitant de la pente.

Le programme servira aussi à connecter le quartier, que ce soit au niveau culturel ou générationnel : les anciens donnent leurs connaissances et les jeunes donneront leurs force physique pour construire ensemble cette infrastructure qui permettra aux habitants de bien se connaître entre eux, comme un petit barbecue par exemple ou une piste de pétanque pour que ce lieu devienne « la place du quartier ».

- Le troisième endroit choisi est le château d’eau : c’est un terrain avec des dénivelés, des limites physiques bien marquées avec le grillage ; le château est un point de repère dans le quartier.



Klaus :

Il a choisi  l’arrêt de bus et il propose de connecter les espaces publics entre eux avec un pont qui permettra d’avoir des commerces en dessous et un espace public dégagé au dessus. Cet endroit sera un « point of intrest » dans le quartier avec un marché, une cafétéria pour ramener plus de vie au quartier.



Naïm :

Son choix porte sur 3 sites, avec pour chaque site un projet différent qui sera à un stade d’avancement différent : abouti, à une étape intermédiaire,  au début.

- Le premier est la place Jean Bouin pour la connecter avec ce qu’il y a en bas, que ce soit avec des liens physiques ou des liens visuels, qui auront pour but aussi de relier Cépière-haut à Cépière-bas. Le projet utiliserait les poteaux qui sont déjà présents sur place comme structure, qui portera un couvert mis  à 3 mètres de hauteur. La pente qui descend vers la voie du Toec sera aménagée avec un jardin-potager en escalier.

- Le deuxième lieu était le château d’eau, le projet proposant à cet endroit un centre d’hébergement temporaire qui permettra aussi  de franchir la limite entre Cépière-haut et la résidence de Beauregard.




L’après midi nous avons pu rencontrer des membres du Conseil citoyens de Arènes-Beauregard. En premier nous avons pu discuter des différentes caractéristiques du quartiers, et on nous a donné plusieurs informations par rapport à l’évolution du quartier à travers le temps, la composition de la population du quartier, les différents équipements qui sont construits ou qui vont être construits dans le quartier. 
Échanges avec des membres du Conseil citoyen habitants

Certains éléments ont été déjà constatés par les étudiants lors des visites et ont été confirmés par ces personnes lors de la rencontre.

On a pu leurs montrer nos planches et leurs expliquer les différentes propositions.

Puis nous avons fait un tour dans le quartier en leur compagnie et nous avons pu apprendre plein d’éléments que nous ne connaissions pas sans leurs présence parce que nous ne connaissons pas le quartiers aussi bien que ces habitants (anciens équipements qui étaient présents sur le site et qui ont été enlevés ou fermés).
En route !
Une visite commentée du quartier

Dans les rues de Cépière-haut
Le fameux château d'eau
On a pu discuter avec plein d’éléments par rapport au quartier, voir comment les choses étaient avant, comment elles sont maintenant et comment elles seront dans quelques temps, comme le nouveau Lidl qui est entrain de se construire le long de l’avenue de Lardenne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.