mardi 26 février 2019

Séance 5 / 21 février > travail en atelier


Par Océane ; photos Océane et Catherine 

Une partie des planches de références et d'intentions

Nous sommes passés à l’étape de recherches de références, et de repérages des terrains de Cépière-Beauregard. Les idées et références de chacun étaient très diverses, et sont toutes différentes :

Mostefa : recoudre la Cépière Beauregard par la voie du TOEC. Comment créer un accès plus favorable pour les habitants et les passants ? Avec l’idée d’une structure légère, modulable, comment réaliser quelque chose en hauteur pour profiter de la « skyline Toulousaine », ligne d’horizon ? ? Peut-être aussi envisager des stationnements publics pour requalifier l’endroit ?

Océane : voulant rapprocher les habitants d’une société mixte, que faire pour augmenter la confiance, briser le vis-à-vis ? Les chiens sont l’un des grands points en communs de cette cité, ils sont très présents dans ces quartiers pour éloigner les mauvaises intentions. Pour inverser ce rôle, pourquoi ne pas favoriser la promenade des chiens, pour que les habitants se rencontrent plus souvent et puissent mieux se connaitre ? 
La grande carte, avec les lieux repérés par tous et toutes


Naïm : grâce à une grande carte de « Constellation » qu’avait fait Naïm, nous avons pu repérer encore plus de terrains potentiels d’intervention sur le site, ainsi que les rapports entre eux. Intrigué par l’école maternelle, la place au sein des « tours », la gare et la voie du TOEC, l’idée est peut-être d’attirer la curiosité des gens, de les promener par des parcours ?

Aline : recréer une entrée pour le quartier de Cépière-Bas pour un meilleur accès, pour but de réhabiliter l’image du quartier, ou retisser les deux quartiers par la voie du TOEC.

Chloé : tentative d’identification d’usages visuels : signaler, voir et être vu, observer, admirer.

« Ainsi le quartier apparait comme segmenté, voir divisé. Il s’agira donc de relier les espaces, mais aussi les populations, de déterminer ce qui, dans les traditions et les pratiques de chacun, peut faire union. »

Ginette : le partage de savoirs et de culture est l’une des clefs pour rapprocher la population. L’objectif serait peut-être de réhabiliter le Château d’eau en créant une bibliothèque partagée et un observatoire ?

Klaus : « thinking out of the box », Klaus a proposé de faire un mur le long de l’autoroute Toulouse Rive Gauche, ayant pour but d’apaiser les bruits de circulations. Éventuellement un mur accessible (par-dessus lequel l’on peut passer et observer au loin) ?  Une autre idée pourrait être celle de relier les quartiers par la voie du Toec, par un « pont habité » ?
Ginette complète la carte d'analyse commune

Au tour de Naïm

Pour la prochaine séance, nous allons rencontrer des personnes du Conseil Citoyens sur site. D’ici cet évènement, l’objectif est d’aller chacun sur ses « terrains ciblés » pour une compréhension approfondie (éléments visuels, sonores, usages, végétations, matériaux, limites, accès…), afin de nourrir sa proposition architecturale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.